Histoire du Bouddha Maitreya

L'histoire de Maitreya commence dans un temps incalculable du passé, pendant la période de Bouddha Ratna-chattra. Un de ses disciples était le moine Sthiramati, qui avait infiniment plus de souci pour le bien-être des autres que pour lui. Il abandonnait souvent toute nourriture jusqu'à ce qu'il ait établi un nombre votif d'êtres sur la voie de la discipline morale pure, de la concentration et de la sagesse. Si fort était son attachement au bonheur des autres et si rayonnants sa bonté et son amour (Sanskrit : Maitri) que même les dieux du ciel l'ont félicité, lui donnant le titre "Celui qui Aime", ou Maitreya. Bouddha Ratna-chattra a prévu que dans toutes ses futures renaissances comme bodhisattva il serait connu sous ce nom et que sa renommée s'étendrait loin et largement.

En plus de l'amour, une des pratiques principales de Maitreya était la prière à Sept Branches. Cette méthode puissante pour parer l'illusion, purifier les négativités et accumuler de l'énergie méritoire fait partie intégrante de la pratique Bouddhiste Mahayana (hommage, offrande, confession des actes non-vertueux, joie pour le bien accompli par autrui, requête des enseignements religieux, supplique adressée aux Bouddhas pour qu'ils demeurent présents en ce monde et dédicace des actes vertueux pour le bien des êtres). Par l'exécution sincère de ces sept branches Maitreya a finalement obtenu la complète Illumination.

Bien que Maitreya ait réalisé la bouddhéité avant Shakyamuni, il a honoré Shakyamuni en tant que son gourou et l'a tenu dans l'estime la plus élevée. Une façon de représenter Maitreya le montre orné d' un stupa sur la couronne de sa tête, le stupa symbolise Shakyamuni et sa position sur Maitreya démontre le respect suprême. Quand Shakyamuni est apparu en ce monde comme le quatrième Bouddha fondateur de l'âge actuel, Maitreya s'est manifesté comme un de ses disciples (avec Avalokiteshvara, Manjushri ("la douce mélodie") et d'autres) pour montrer comment la voie de bodhisattva devrait être suivie.

Maitreya est souvent figuré dans l'entourage de Shakyamuni pour écouter son enseignement des discours du Véhicule Universel. Lui et Manjushri sont souvent ensemble là en dialogues, ou interrogeant le Bouddha à tour de rôle.

Histoire Future


Le Bouddha Shakyamuni a prévu qu'en raison de la dégénérescence inévitable des temps, ses propres enseignements dureraient juste cinq mille ans avant de disparaître de ce monde. Les gens seront de plus en plus immoraux et leur durée de vie diminuera graduellement, comme leur santé, stature et fortune. Tandis que des illusions telles que l'avarice, la haine et la jalousie gagneront du terrain, le monde passera par des périodes prolongées de famine, de maladie et de guerre continuelle jusqu'à ce qu'il ressemble finalement à un vaste champ de bataille funeste. Sur quoi Maitreya apparaîtra, non dans sa forme entièrement évoluée de bouddha, mais en tant que personne de port majestueux, très beau et plus grand que ceux autour de lui. En voyant cet être peu commun, les gens seront remplis d'émerveillement et de foi, et demanderont comment il en est venu à avoir un aspect si attrayant. Maitreya répondra que c'est dû à sa pratique de la patience, évitant de causer le mal à autrui, et si d'autres demeurent également dans l'amour et la tolérance, ils pourraient devenir semblables à lui.

L'aspect de Maitreya marquera un grand tournant dans les fortunes de ce monde. Comme de plus en plus d'êtres suivront son exemple, leur accumulation de mérite, et par conséquent leur durée de vie, augmentera. Finalement les gens vivront dans la santé pendant si longtemps qu'on se souviendra à peine des douleurs du vieil âge et de la mort. À ce moment-là, leur observance de la moralité se relâchera à mesure que les gens deviendront de plus en plus impliqués dans les plaisirs de leur existence. Avec ce laxisme viendra un autre rapetissement progressif et la dégénérescence de leur durée de vie jusqu'à ce que finalement les êtres de nouveau deviennent mûrs pour montrer de l'intérêt sincère pour le chemin spirituel. Quand la durée de vie humaine augmentera de nouveau jusqu' à plusieurs milliers d'années, et quand la planète sera entièrement dominée par un souverain bienveillant faisant tourner la roue du Dharma (Chakravartin) appelé Shankha, c'est à ce moment que le Bouddha Maitreya descendra du champ de bouddha (devaloka) de Tushita où il réside maintenant, pour apparaître en ce monde comme le cinquième Bouddha fondateur de cet âge du monde. Maitreya sera né comme fils d'un prêtre Brahmine, il renoncera au monde et atteindra l'illumination en un seul jour, sans avoir besoin de six longues années. Le monde en ce temps-là sera politiquement neutre, et donc la classe des guerriers et ses vertus martiales seront désuètes. Ainsi il sera né parmi les intellectuels, les prêtres, et son enseignement mettra en avant les émotions plus douces.

Ses enseignements ne dévieront pas de ceux des Bouddhas précédents, excepté une tradition intéressante qu'il n'enseignera aucun Tantra ésotérique (laissant entendre très probablement que la mission de Maitreya sera en général plus efficace que celle de Shakyamuni). Ceci n'indique pas une différence dans la perfection des techniques de libération des deux Bouddhas, mais plutôt une différence d'étape dans l'évolution des êtres humains sur la planète (le Bouddha Shakyamuni a enseigné à une époque de violence et de militarisme généralisé, et a dû se tourner vers les qualités martiales de dureté, d'ascétisme et de détermination pour la poursuite de l'illumination).

Le Bouddha Shakyamuni a également prévu que ceux qui ont suivi ses enseignements reprendraient naissance dans le premier cercle de l'entourage de Maitreya et pourraient compléter le chemin spirituel sous les conseils de Maitreya.